La Brasserie La Muette reçoit le Prix D'excellence 2018 du Concours Général Agricole de Paris

le 25/05/2018 08:36:47

 

Après sept médailles glanées lors des trois derniers Salons de l'agriculture, Maxime Tripoteau vient de décrocher le graal : le prix d'excellence national.

Le jeune brasseur bazogeais est aux anges, il est l'unique lauréat du prix d'excellence dans la catégorie bières. Le jury du concours général agricole a salué la constance et la qualité de ses bières. « Au bout de trois ans d'activité, recevoir le prix d'excellence, j'ai du mal à réaliser ! »

Cette récompense, remise à Paris le 31 janvier, conforte le jeune brasseur, diplômé de l'université biotechnologique de La Rochelle, dans ses choix audacieux. Celui qui n'aime pas se faire mousser se retrouve encore un peu plus sous les projecteurs. « 2018 est un cru particulièrement riche », a déclaré Philippe Vinçon, représentant le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. Cette année, le mot d'ordre était le goût avant tout.

Compétition dans la compétition

Les prix d'excellence récompensent, chaque année, les producteurs ayant obtenu les meilleurs résultats, dans leur catégorie, au cours des trois dernières éditions du concours du Salon de l'agriculture.

La sélection considère le nombre et le niveau de médaille et distingue la régularité dans l'excellence, d'un producteur ou d'une entreprise.

Pour Benoit Tarche, commissaire général du Concours général agricole, « recevoir un prix d'excellence est le graal convoité par tous les producteurs et les entreprises engagés dans la quête permanente du meilleur du goût. Il s'agit, aujourd'hui, de la plus haute distinction pouvant être obtenue par une équipe de production ayant fait de l'excellence une ambition et un engagement sans concession. Instrument d'encouragement des producteurs, le prix d'excellence constitue, aussi, un repère prisé par les acheteurs professionnels et par les importateurs de nombreux marchés étrangers. » Il est l'étendardde ceux qui font de leur métier une passion. Ils allient tradition et modernité, créativité et innovation et participent, ainsi, au plus haut niveau au rayonnement du patrimoine gastronomique de la France.

Brasseur d'idées gourmandes

Les bières de La Muette sont les fruits d'un joli mariage entre tradition et modernité. Brassées sur lie à partir de malt, de houblon, de levures et d'eau, elles ne contiennent aucun additif ni conservateur, et elles ne sont ni filtrées ni pasteurisées.

La gamme la Musse se décline en blanche, blonde, pale-ale, triple hops et milk stout, auxquelles s'ajoutent des Single Hop, des bières éphémères et des Single Barrel, vieillies dans des fûts de chêne qui ont contenu rhum, cognac ou whisky.

Sans se mettre la pression, Maxime fait rayonner sa brasserie qu'il vient d'agrandir et d'automatiser. Installation validée et mise en route par le bavarois Bénédikt Kindler, le pape mondial de la bière, « nous pouvons, désormais, monter à 5 000 hectolitres par an ».

Ces bières se retrouvent à la carte de grands chefs et accommodent à merveille viandes, fromages ou desserts : « Mon grand plaisir, c'est une Stout avec des profiteroles ! »

La démarche de ferme brasserie va jusqu'à la production d'orge à malter sur l'exploitation familiale. Les déchets de malt servent, ensuite, à la nourriture des bovins de la ferme.

 
 

Brasserie de la Muette située au lieu-dit la Muette. Vente et dégustation, vendredi et samedi, de 17 h à 20 h.

Article édité par Ouest-France le 15/02/2018